21 septembre 2017

Une question sur un prêt immobilier ? Consultez la section Immobilier...

Le prêt immobilier : un engagement dur et durable.

Le prêt immobilier demande une attention particulière : nous sommes loin d’un mode d’achat d’un produit de grande consommation et les implications financières sont importantes.

Le prêt immobilier doit donc se préparer.

Première société visée : votre banque. Elle connaît votre situation, vos revenus, vos sorties et entrées d’argent.

Pensez à faire jouer la concurrence : comparez avec des sociétés spécialisées dans les prêts immobiliers. Vous économiserez parfois plusieurs milliers d’euros sur un prêt immobilier sur 15 voire 20 ans.

Ces sociétés proposent toutes des simulations en ligne. Certaines calculent même des plans d’amortissement, avec le montant du capital emprunté, les taux, les intérêts, le capital restant... bref, tout pour attirer le client.

Soyez bien conscient qu’un prêt immobilier de plusieurs milliers d’euros à un certain taux sur plusieurs décennies est une manne pour ces sociétés. D’où l’intérêt de faire des simulations, avec devis et proposition à la clé.

Le taux : fixe ou variable ?

- Le taux fixe (20% du marché), fixé à la signature du contrat, ne variera pas, sauf renégociation ou remboursement anticipé.

Son principal avantage est donc sa sécurité. Mais vous ne profiterez pas d’éventuelles baisses de taux et risquez de vous retrouver à payer trop d’intérêts par rapport aux conditions du marché.

- Le taux variable (80% du marché des prêts immobiliers) est révisé chaque année (date anniversaire), en fonction de l’évolution d’un indice de référence (souvent l’Euribor). Le taux de départ est ici plus faible (de 1 à 2 points d’écart) mais vous êtes exposé à une hausse des taux et à un renchérissement de votre crédit.

Demandes de prêt immobilier en ligne.

Elles sont, en générale, sans engagement et se font en remplissant des formulaires complets. Les frais de dossier peuvent être offerts et vous pouvez même parfois rembourser par anticipation sans frais supplémentaire. Des petits gestes commerciaux qui peuvent faire pencher la balance.

La balance de la justice joue elle aussi un rôle important. La loi dite « Loi Scrivener » (ou loi de rétractation), datant de juillet 1979, a mis en place des mesures qui assurent l'information et la protection du consommateur de prêt immobilier. Peu importe le but de l'opération, habitation ou investissement.

Sachez enfin que les banques et sociétés accordent plus volontiers un prêt immobilier lorsqu'il y a un bon apport personnel. Elles font souvent bénéficier d'un taux inférieur aux clients avec apport.
» Retour